gnb content footer

home

Sur la Corée

La vie en Corée

Hanok (maison traditionnelle)

Hanok (maison traditionnelle)

Hanok (maison traditionnelle)

Maisons traditionnelles

 

Les Coréens ont développé des techniques architecturales uniques pour construire des logements qui soient biens adaptés à l'environnement naturel et apportent la meilleure protection à leurs habitants. Le système de chauffage par le sol appelé ondol est un trait distinctif de la hanok, la maison traditionnelle coréenne. Le ondol, qui signifie littéralement « pierres chaudes », a été développé à l'époque préhistorique. Le terme désigne un système de canaux se déroulant sous le sol en pierre d'une salle et à travers lequel la chaleur est diffusée en provenance d'un foyer dans la cuisine. Cela permet également d'évacuer efficacement la fumée de la cheminée via ces passages raccordés sous le sol.


Hanok, traditional Korean houses: <i>Seobaekdang</i>, the head residence of the Gyeongju Sohn clan, in Yangdong Village located in Gyeongju, North Gyeongsang Province

Maisons traditionnelles coréennes hanok : Seobaekdang, la résidence du chef du clan Sohn de Gyeongju, dans le village Yangdong, à Gyeongju (province du Gyeongsang du Nord).



La salle parquetée maru, située au centre de la maison et utilisé à des fins multiples est un autre élément important des demeures traditionnelles coréennes. Cette pièce est généralement plus grande que les autres et elle est surélevée afin que l'air puisse librement circuler en dessous, ce qui en fait un lieu de vie frais pendant la saison chaude en été. Ce système combinant intelligemment ondol et maru fait ainsi de la maison traditionnelle coréenne un espace de vie confortable pour ses habitants, aussi bien au plus rude de l’hiver que durant des étés brûlants. Le toit est généralement couvert soit avec des tuiles de céramique, soit avec du chaume. Traditionnellement, ces tuiles sont d’un gris sombre, mais certains bâtiments présentent des couleurs plus vives comme par exemple la résidence officielle du président de la république coréenne, Cheong Wa Dae, un nom qui signifie littéralement « la maison bleue » est qui se justifie par les tuiles bleues dont il est recouvert.


Hanok, traditional Korean houses: The ancient house of Yun Jeung, a Confucian scholar of the late Joseon (1392-1910) period, situated in Nonsan, South Chungcheong Province, also called <i>Myeongjae Gotaek</i> after his pen name

Maisons traditionnelles coréennes hanok : l'ancienne maison de Yun Jeung, un érudit confucéen de la fin de la période Joseon (1392-1910), connu sous le nom de plume Myeongjae Gotaek. Elle se trouve à Nonsan dans la province du Chungcheong du Sud.  



Alors que les maisons traditionnelles coréennes sont généralement des structures en bois, elles peuvent résister aussi longtemps que d'autres bâtiments fabriqués avec des matériaux réputés plus solides, si elles sont correctement entretenues. Ainsi, le pavillon Geungnakjeon du temple Bongjeongsa à Andong, dans la province du Gyeongsang du Nord, a été construit avant 1363. Plus de 650 ans plus tard, il est le plus ancien bâtiment de Corée conservant sa structure originale intacte.

Pour implanter idéalement leur demeure, les Coréens privilégient un site protégé par des collines ou des montagnes sur trois de ses côtés, avec un ruisseau ou une rivière passant devant, ce qui permet un accès facile à l'eau. Les maisons construites dans un tel décor dégagent une grande harmonie avec le milieu environnant, et attirent de plus en plus d'admirateurs non seulement en Corée, mais aussi à l’étranger.

 

De nos jours, plus de 60% de la population de Séoul vit dans des immeubles, mais il est intéressant de remarquer que la quasi totalité de ces hauts bâtiments à étages sont équipés d’un système de chauffage inspiré par le ondol séculaire. De même, les maisons individuelles que l’on construit aujourd’hui ont hérité du système de chauffage au sol, bien que les conduits traditionnels creusés pour transmettre la chaleur soient désormais remplacés par des tuyaux en métal sillonnant le sol et transportant de l'eau chauffée au gaz ou à l'électricité. Ce système de chauffage commence aussi à s’exporter vers d'autres pays connaissant de larges variations de température quotidienne.


Korean_Life_housing_03.jpg

Les professeur Robert Fouser et les hanok


Le professeur Robert Fouser, qui est le premier ressortissant étranger employé par la prestigieuse Université nationale de Séoul pour son département d’enseignement de la langue coréenne, est un grand amateur des maisons traditionnelles coréennes hanok. Son amour de la langue et de la culture coréenne remontent loin comme en atteste sa carrière durant laquelle il a notamment inauguré un cours de langue coréenne à l'université de Kagoshima au Japon. Sa maison en Corée a été pendant plusieurs années une hanok exquise situé dans le quartier de Bukchon, au centre-ville de Séoul, jusqu'à ce qu'il déménage pour Seochon, un autre quartier historique de la capitale coréenne, où il a trouvé une nouvelle hanok dans laquelle il vit encore aujourd'hui. Il aime non seulement la maison qu'il habite, mais aussi ses environs qui présente un réseau complexe de ruelles étroites qui sinuent entre d’autres bâtiments hanok et l'environnement naturel qui l’entoure. Il a récemment lancé une campagne visant à sensibiliser le grand public sur la valeur des hanok comme espace de vie et l'importance de les préserver et de les faire revivre pour les générations actuelles et futures.


Mots clefs

http://french.korea.net/AboutKorea/Korean-Life/Housing

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous