gnb content footer

home

Sur la Corée

Société

Éducation, recherche et industrie

Éducation, recherche et industrie

Éducation, recherche et industrie

HHFAK_society_6_fr.gif



Système éducatif

Les Coréens prennent l'éducation très au sérieux. Dans le processus d'industrialisation, les ressources humaines apparaissent comme un important facteur nécessaire pour faire face, avec plus d’efficacité, à la rareté des capitaux et des ressources.

L'engouement des parents pour l'éducation de leurs enfants a produit un grand nombre d'intellectuels qui, en retour, aident le pays à réaliser une forte croissance économique. Le système d'enseignement fondamental comprend la maternelle (1 à 3 ans), l'école élémentaire (6 ans), l'école intermédiaire (3 ans), le lycée (3 ans) et l'université (4 ans). Il y a aussi des collèges pré-universitaires (2 ou 3 ans), des écoles d'études supérieures (pour masters et PhD).

Depuis 2004, l'éducation est obligatoire pour tous les Sud- Coréens ; ceux-ci sont tenus de terminer l'école intermédiaire. Le gouvernement a, en 2013, commencé à payer des allocations pour la garde de tous les enfants jusqu'à l'âge de cinq ans.

FAK_society_7.jpg
"Le modèle éducatif coréen va créer une vague de popularité comme le fait la pop coréenne."

Le président américain Barack Obama se réfère souvent à la fervente ardeur des parents coréens pour l'éducation de leurs enfants afin d’exhorter les parents américains à fournir plus d'efforts. On rapporte que la campagne d'innovation, initiée par le président Obama en 2009, en vue du renforcement de l'éducation dans les domaines de la science, du développement des aptitudes et compétences, de l'ingénierie et des mathématiques, pour les enfants américains relevant de l'école intermédiaire et du lycée, s'est inspirée de l'expérience coréenne. L'exemple le plus éloquent de réussite de l'introduction du modèle éducatif coréen aux États-Unis est à la Democratic Prep Charter School à New York. Environ 80% des élèves de cette école de Harlem (New York), quartier réputé pour son taux élevé de stupéfiants et de crimes, proviennent des ménages à revenu faible. Seth Andrew (34 ans), directeur de cette école a enseigné l'anglais en Corée du Sud pendant un an et a constaté que les Coréens ont la ferme conviction que l'éducation est le seul moyen de sortir de la pauvreté. Il a décidé de faire en sorte que les élèves de son école aient une conviction pareille et qu'ils soient plus respectueux des enseignants et de l'éducation comme le sont les Coréens. Ses efforts dans ce sens ont produit des résultats fort remarquables en six ans.

En 2010, son école a été désignée la meilleure parmi 125 autres écoles privées de New York pour l'année scolaire 2010-2011 suite à une évaluation des performances des écoles. “Je suis sûr que le modèle éducatif coréen va créer une vague de popularité comme le fait la pop coréenne”, déclare Seth Andrew.


International Science Olympiad In this international middle and high school students' competition encompassing math, physics, chemistry, biology, astronomy, and information, South Koreans record a good score every year.

Olympiades scientifiques internationales
Dans cette compétition internationale qui oppose les élèves des lycées et collèges dans les disciplines comme les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, l'astronomie, et l'information, les Sud- Coréens enregistrent de bons scores chaque année.



Un système éducatif hautement compétitif

Grâce à un bon système éducatif et à l'attention dont il bénéficie, la Corée du Sud possède beaucoup de personnes qualifiées dans presque tous les secteurs. Les universités coréennes produisent de jeunes talents spécialisés en sciences fondamentales comme la physique et d'autres secteurs majeurs tels que l'électronique, l'ingénierie mécanique, le business management, l'économie et la comptabilité. Beaucoup d'adultes scolarisés peuvent s'exprimer et se faire comprendre en anglais ; certains d'entre eux parlent une autre langue étrangère. A présent, la disponibilité généralisée des sessions de formation professionnelle dans les lycées aide les élèves à obtenir des qualifications dans des secteurs spécialisés.

D'après le programme international du suivi des acquis des élèves (PISA) de l'OCDE, les élèves Sud-Coréens font preuve d'un niveau élevé de performance scolaire en lecture, mathématiques et science.

A Digital Reading Room at the National Library of Korea This is a space where people can access and use a vast corpus of digital materials, and engage in media editing, documentation, and research.

Salle de lecture numérique à la Bibliothèque nationale de Corée
C'est un espace où les gens peuvent avoir accès et utiliser un vaste corpus de données numériques, faire de l'édition multimédia, de la documentation et de la recherche.



Investissement pour la recherche et le développement

La Corée du Sud dispose d'un éventail de personnes talentueuses engagées dans la recherche de pointe. Dans les instituts gouvernementaux, les universités et autres compagnies coréennes de classe mondiale, sont engagés dans une série de projets allant de de la recherche fondamentale au développement des technologies de pointe et à celui des produits commerciaux innovants.

Le budget du gouvernement consacré à la recherche et au développement contribue à un large éventail de secteurs tels que la haute technologie (réseaux et électronique), le développement durable, les sciences de la vie, la protection sociale et l’industrie mécanique. 12,4% sur 1 000 personnes économiquement actives ont été employées comme chercheurs en 2012 soit un total de plus 401 724 personnes ; de plus, leurs activités ont abouti à des demandes de brevets en Corée même et à l'étranger.

Social Network Service This service, which is represented by Twitter, Cyworld, and Facebook, is designed to help people build a solid network of collaboration between friends, colleagues, and acquaintances.

Service de réseau social
Ce service, représenté par Twitter, Cyworld et Facebook, est conçu pour aider les personnes à bâtir un réseau de collaboration solide entre amis, collègues et connaissances.



Une société de l'information sophistiquée

La Corée du Sud est un acteur de premier ordre en matière de technologie de l'information et de la communication. C'est un pays plein de dynamisme. Elle est devenue le premier pays au monde à commercialiser les technologies CDMA et WiBro. Elle a développé un réseau national basé sur l'utilisation de ces technologies en 2011. Le pays a aussi fait de la diffusion multimédia numérique (DMB) une réalité dans le quotidien des Coréens, sans oublier le développement sur tout le territoire d'un réseau de communication de 4G d'évolution à long terme (LTE).

Ces technologies sophistiquées d'information et de communication ont entraîné des changements dans beaucoup de secteurs sociaux. Elles ont, à titre d'exemple, apporté de l'innovation dans l'administration publique. Avec l'aide de telles technologies de pointe, les procédures pour déclarer la naissance d'un bébé, un déménagement ou la mort d'une personne sont traitées avec plus d'efficacité. Grâce au Social Networking Service (SNS) (Service du réseautage social), les gens utilisent maintenant un système de communication interactif dans lequel le gouvernement fournit au public les informations utiles tandis que celui-ci peut tenir le gouvernement informé des cas de dommages. Le pays a exporté des technologies relatives à la gouvernance en ligne d'une valeur de 873,18 millions de dollars américains entre 2002 et 2012.

Au cours de l'évaluation biennale de la gouvernance en ligne effectuée par l'ONU, la Corée du Sud a été classée No. 1 en 2010, 2012 et 2014 sur 193 pays évalués en termes de scores détaillés. Le pays a occupé la première place dans le développement des indices associés aux infrastructures d'information, de communication et de ressources humaines, ainsi qu'à la participation des personnes en ligne.

Avec l'amélioration des infrastructures sophistiquées de communication et l'augmentation du nombre d'appareils de communication mobile, les gens peuvent converser en temps réel et échanger des informations avec d'autres personnes dans tout le monde entier. Les services de réseaux sociaux comme Twitter et Facebook entraînent des changements révolutionnaires dans la société. Notamment, le service de réseau social Kakao Talk (messagerie mobile mondiale instantanée), développé en Corée du Sud en 2010, attitre davantage l'attention. Ce service compte 100 millions d'abonnés dans tout le monde entier. Il est utilisé par la plupart des Sud-Coréens se servant d’un smartphone. Pop Cast, une autre forme de service de réseau social, poursuit son avancée dans un nouveau secteur de la communication, la radiodiffusion. A ce jour, le service de réseau social est même plus influent en politique pour la formation de l'opinion publique, en plus des fonctions qui lui sont inhérentes comme la transmission de l'information et le divertissement.

Changements et vision

La Corée de Sud se transforme rapidement en une société du savoir. Les ressources humaines sont considérées comme l'élément le plus important de la société et comme une source principale de compétitivité nationale.

En Corée du Sud, le développement des produits culturels créatifs de bonne qualité, secteur dans lequel les ressources humaines sont associées aux ressources culturelles, est perçu comme un secteur industriel appelé à jouer un rôle prépondérant au 21e siècle. Les exemples actuels des produits culturels prometteurs du pays sont la Pop coréenne, les séries à la télévision comme Dae Jang Geum, et les

HFAK_society_11_fr.gif

Agences gouvernementales Système d'information
Les technologies de l'information et de la communication aident les agences gouvernementales à réaliser leurs missions avec plus d'efficacité en donnant des informations liées aux secteurs spécifiques comme la douane, les brevets, la comptabilité budgétaire, la gestion des catastrophes, le contrôle d'immigration, la classification des messages électroniques, la réponse aux requêtes du public, l'emploi, le transport, l'enregistrement des résidents, etc.



En Corée du Sud, le développement des produits culturels créatifs de bonne qualité, secteur dans lequel les ressources humaines sont associées aux ressources culturelles, est perçu comme un secteur industriel appelé à jouer un rôle prépondérant au 21e siècle. Les exemples actuels des produits culturels prometteurs du pays sont la Pop coréenne, les séries à la télévision comme Dae Jang Geum, et les programmes d'animation télévisés pour enfants comme Pororo. Selon le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), l'Indice de développement humain (IDH) du pays va croissant. Cette croissance est certainement la conséquence de l'emphase de plus en plus accrue que met le gouvernement sur l'investissement et le développement des ressources humaines ; la ressource humaine est en effet considérée comme un élément clé dans les secteurs de la création industrielle. L'IDH est une donnée mixte qui réunit les statistiques de l'espérance de vie, l'éducation et les indices de revenus. Il est utilisé pour classer les pays en quatre niveaux de développement humain.

Mots clefs

http://french.korea.net/AboutKorea/Society/Education-Research-Industry

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous