gnb content footer

home

Sur la Corée

Tourisme

Attractions touristiques en dehors de Séoul

Attractions touristiques en dehors de Séoul

Attractions touristiques en dehors de Séoul

Gyeongju, capitale millénaire

 Gyeongju, Gyeongsangbuk-do, a été autrefois la capitale de l’ancien royaume de Corée de la période Silla (57 avant J.-C.– 935) pendant près d’un millénaire, et comporte de nombreux sites et reliques de valeur patrimoniale témoignant de ses réalisations culturelles remarquables. Le reste de l’héritage historique et culturel a justifié l’inscription de la ville à l’inventaire du patrimoine mondial de l’UNESCO, sous le nom de Zone historique de Gyeongju, en 2000. La gloire culturelle de Silla est illustrée par des sites tels que le temple Bulguksa, fondé afin de représenter le monde idéal du bouddhisme auquel aspirait la population de Silla, Seokguram, une grotte façonnée par l’homme, admirée pour sa structure architecturale unique remarquable et ses sculptures, ainsi que Cheomseongdae, considéré comme le plus ancien observatoire astronomique d’Asie.
 Le royaume et l’aristocratie de Silla ont laissé à la postérité des sépultures importantes à Gyeongju et dans les environs. Les archéologues ont découvert des trésors inestimables dans certaines de ces tombes, comme la représentation d’un cheval céleste peint sur un morceau de barque en bouleau blanc (tombe Cheonmachong), et des couronnes en or abondamment décorées par des artistes raffinés et habiles (tombe Geumgwanchong). Outre les magnifiques découvertes archéologiques, ces tombes antiques regroupées dans le centre-ville de Gyeongju ont créé des paysages fantastiques et fascinants.

Namsan Mountain in Gyeongju. A seated Buddha image carved on a rock face on Namsan Mountain

Le mont Namsan à Gyeongju L’image d’un Bouddha assis sculpté dans la roche sur le mont Namsan



Tomb of King Muryeong (Gongju, Chungcheongnam-do). The burial chamber of the tomb of King Muryeong, the 25th ruler of Baekje, and his consort shows the influence of the Chinese Southern Dynasties.

Tombe du roi Muryeong (Gongju, Chungcheongnam-do) La chambre funéraire de la tombe du roi Muryeong, le 25e souverain de Baekje, et de son épouse, témoigne de l’influence des dynasties du Sud de la Chine



 Les bouddhistes de Silla au 8e siècle ont réalisé une grande cloche de temple connue comme la «Cloche sacrée du grand roi Seongdeok». Outre ses dimensions imposantes, la cloche est dotée de caractéristiques uniques destinées à produire un son clair résonnant longuement lorsqu’elle est frappée. Certains des trésors les plus précieux du bouddhisme de Silla, des images sculptées dans la pierre et des pagodes en particulier, peuvent être admirés à Namsan, et contribuent à faire de cette montagne, «gardienne de Gyeongju», l’un des endroits les plus sacrés du bouddhisme coréen.

Gongju et Buyeo, capitales de Baekje

 Gongju et Buyeo, sont deux villes du Chungcheongnam-do, chacune étant la capitale de l’ancien royaume coréen de Baekje pendant la période allant de la fin du 5e au 7e siècle. Les réalisations culturelles du royaume de Baekje au cours de cette période sont illustrées par la tombe du roi Muryeong et d’autres tombes anciennes à Gongju, au rocher Nakhwaam et au lac Gungnamji, à Buyeo. Les tombeaux antiques de Songsan-ri, Gongju, comportent sept tombes royales du royaume Baekje parmi lesquelles celles du roi Muryeong et de son épouse. Des archéologues ont découvert à l'intérieur d'une tombe un grand nombre d’objets funéraires préservés pratiquement dans leur état original, qui donnent des indications importantes sur le style de vie des habitants du royaume de Baekje.
 Buyeo, la dernière capitale du royaume de Baekje pendant 123 ans, jusqu’en 660, recèle quant à elle des reliques de grande valeur remontant à la période de prospérité culturelle d’un royaume qui a exercé une influence considérable sur les pays voisins. D’autres sites de l’héritage de Baekje préservés dans la ville, parmi lesquels le rocher Nakhwaam, associé aux derniers jours de Baekje, et Gungnamji, qui présente les caractéristiques d’un jardin du palais Baekje, font désormais partie des attractions touristiques incontournables.

Village Hahoe à Andong et village Yangdong à Gyeongju

Outside_Seoul_03.jpg

Hahoe byeolsingut tallori
Danse masquée traditionnelle préservée dans le village Hahoe à Andong, danse qui se moque de l’élite dominante et corrompue de la société Joseon



Yangdong Village in Gyeongju. A village that has maintained the traditional lifestyle for over 500 years

Le village Yangdong à Gyeongju
Un village qui a préservé le style de vie traditionnel pendant plus de 500 ans



Seonyu Julbullori. This traditional firework festival involves hanging up bags of mulberry root charcoal powder upon four long (approx. 230m) ropes hung between Mangsongjeong Pavilion on the riverbank of Nakdonggang and the summit of Buyongdae Terrace across the river.

Seonyu julbullori
Ce festival de feux d’artifices traditionnel consiste à suspendre des sacs de poudre de charbon de racines de mûres sur quatre longs (env. 230m) tissus suspendus entre le Pavillon Mansongjeong, sur une rive du fleuve Nakdong (Nakdonggang), et le sommet de la terrasse Buyongdae sur l’autre rive du fleuve.



 En 2010, deux anciens villages, Hahoe à Andong et Yangdong à Gyeongju, ont été inscrits à l’inventaire du patrimoine mondial de l’UNESCO, sous le titre de «Villages historiques de Corée».
 Ces villages ont été créés et développés par plusieurs familles aristocratiques influentes de Joseon, et continuent à préserver des conditions de vie originales dans lesquelles les maisons et leur environnement ont été construits il y a plusieurs centaines d’années. Chaque village a été créé sur un site choisi dans le respect des principes traditionnels du feng shui, à savoir la « montagne derrière et l’eau devant », et est formé de maisons d’habitation avec des sanctuaires familiaux, des académies communales, des pavillons. On y trouve également des champs cultivés fournissant aux villageois tous les produits de base dont ils ont besoin.
 Le village Hahoe, à Andong, a été créé au 17e siècle lors de l’installation de plusieurs familles du clan Pungsan Ryu. Le village, qui compte désormais 450 maisons aux toits traditionnels ou aux toits de chaume, est entouré par le fleuve Nakdonggang, avec des pins poussant sur les rives, créant un beau paysage rural. Le village est également associé à une performance traditionnelle, le Byeolsingut tallori, destinée à invoquer l’aide divine pour la sécurité et la prospérité du village, et le Seonyu julbullori, un festival local de feux d’artifices, organisé sur les rives de la rivière.
 L’autre village historique, Yangdong, situé à 16km au nord-est de Gyeongju, repose sur près de 500 ans d'histoire. Il compte près de 160 maisons traditionnelles, aux toits de tuiles et de chaume, et est entouré d'abords naturels attrayants, de vallées peu profondes et de petites collines.
 Le village est apprécié non seulement pour ses maisons anciennes attrayantes mais aussi pour d’autres éléments patrimoniaux préservant l’influence de l’idéologie de Confucius et des coutumes anciennes.

Mots clefs

http://french.korea.net/AboutKorea/Tourism/Tourist-Attractions-Outside-Seoul

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous