gnb content footer

home

Gouvernement

Constitution et gouvernement

Pouvoir exécutif

Pouvoir exécutif

Pouvoir exécutif

Président

Le Président de la République de Corée, élu au suffrage universel direct, se trouve au sommet du pouvoir exécutif.

Le mandat présidentiel est de cinq ans, non renouvelable. Le mandat unique est une mesure législative visant à empêcher tout individu de rester au pouvoir pendant trop longtemps. En cas d’invalidité ou de décès accidentel du président, le Premier ministre ou un des membres du Conseil des ministres remplace temporairement le président, ainsi que le détermine la loi.

Maison bleue (Bureau du Président)(www.president.go.kr)

Dans le cadre du système politique actuel, le Président joue cinq rôles principaux. Premièrement, il est le chef de l’Etat, symbolisant et représentant la nation tout entière à la fois dans le système gouvernemental et dans les relations extérieures. Il accueille les diplomates étrangers, décerne les décorations et autres médailles et dispose du droit de grâce. Il a le devoir de protéger l’indépendance, l’intégrité territoriale et la continuité de l’Etat, de respecter la Constitution et de poursuivre la réunification pacifique de la Corée.

Deuxièmement, le Président, en tant qu’administrateur en chef, peut appliquer les lois votées par le pouvoir législatif et crée des directives et des règlements pour l’application efficace de ces lois. Le président dispose des pleins pouvoirs pour diriger le Conseil des ministres et de nombreux organes consultatifs et exécutifs. Il a le pouvoir de nommer les représentants publics, y compris le Premier ministre et les chefs des organes exécutifs.

Troisièmement, le Président est le commandant en chef des forces armées. Il jouit de vastes pouvoirs en matière de politique militaire, y compris du pouvoir de déclarer la guerre.

Quatrièmement, le Président est le chef de la diplomatie nationale et l’élaborateur des politiques étrangères. Il envoie les missions diplomatiques et signe les traités avec des pays étrangers.

Enfin, le Président est le premier élaborateur des politiques et des lois. Il peut proposer des projets de loi à l’Assemblée nationale ou exprimer ses opinions à l’Assemblée nationale en personne ou par écrit. Le Président ne peut pas dissoudre l’Assemblée nationale, mais l’Assemblée peut destituer le Président pour ne pas avoir assumé ses responsabilités, par l’adoption d’une motion de destitution du Président.

Conseil des ministres

Dans le système présidentiel de la Corée, le Président exerce ses fonctions exécutives grâce à un Conseil des ministres composé de 15 à 30 membres, présidé par le président, qui est le seul décisionnaire responsable de toutes les politiques gouvernementales importantes. Le Premier ministre est nommé par le président et approuvé par l’Assemblée nationale. En tant qu’adjoint principal du Président, le Premier ministre supervise les ministères du gouvernement et gère le Bureau de coordination des politiques publiques sous la direction du Président. Le Premier ministre a également le pouvoir d’examiner les principales politiques nationales et d’assister aux réunions de l’Assemblée nationale.

Les membres du Conseil sont nommés par le Président sur recommandation du Premier ministre. Ils ont pour tâche de diriger et de superviser les ministères, de discuter des affaires nationales, d’agir au nom du Président, d’assister aux réunions de l’Assemblée nationale et d’exprimer leurs opinions. Les membres du Conseil sont collectivement et individuellement responsables devant le Président seulement.

Outre le Conseil des ministres, le Président a plusieurs organes sous son contrôle direct pour formuler et mener des politiques nationales : le Service coréen d’inspection et de contrôle, le Service national de renseignement et la Commission coréenne des communications. Les chefs de ces organes sont nommés par le Président, mais la nomination du chef du Service coréen d’inspection et de contrôle est soumise à l’approbation de l’Assemblée nationale.

Cabinet meeting presided over by President Park Geun-hye

Conseil d’État

Le Service coréen d’inspection et de contrôle a le pouvoir de vérifier les comptes financiers des établissements publics centraux et régionaux, des sociétés d’investissement public et des organes attachés au gouvernement. Le Service coréen d’inspection et de contrôle dispose également du pouvoir d’inspecter les abus de l’autorité publique et la corruption des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions officielles. Les résultats de l’inspection sont présentés au Président et à l’Assemblée nationale, mais le Service d’inspection n’est responsable que devant le Président.

Le Service national de renseignement est autorisé à recueillir des informations stratégiques en Corée et à l’étranger ainsi que des informations relatives aux tentatives de renversement du gouvernement et aux activités criminelles internationales. Il planifie et coordonne les activités liées à la collecte d’informations et au maintien de la sécurité du gouvernement.

La Commission nationale de la Communication est composée de cinq membres permanents et les décisions sont prises par consensus. Il s’agit de l’organe qui contrôle au plus haut niveau la radiodiffusion, les télécommunications et la télévision sur IP.

Organigramme du gouvernement

Branch_2013_french.gif

Organigramme du gouvernement

Mots clefs

http://french.korea.net/Government/Constitution-and-Government/Executive-Branch

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous