gnb content footer

home

Sur la Corée

L'histoire

Mouvement d'Indépendance

Mouvement d'Indépendance

Mouvement d'Indépendance

Pendant la période coloniale (1910-1945), les Japonais pillèrent les ressources de la Corée, interdirent l'utilisation de la langue coréenne - allant même jusqu'à exiger des Coréens de changer leurs noms personnels et leurs prénoms pour des noms japonais - et enrôla des Coréens pour des travaux forcés ou comme soldats, portant l’uniforme japonais, dans la guerre du Pacifique. Les Coréens s'engagèrent dans des luttes persistantes pour retrouver leur indépendance. Ils organisèrent des groupes clandestins pour lutter contre les Japonais au sein du pays.

Ils établirent également en Chine, en Russie et aux États-Unis, des bases avancées en vue de leur indépendance. En mars 1919, les dirigeants coréens proclamèrent la Déclaration d'indépendance. Les étudiants et les citoyens ordinaires se joignirent à eux lors de manifestations de rue à travers tout le pays. Ces manifestations se poursuivirent pendant 12 mois, impliquant environ 2 millions de personnes, et furent violemment réprimées par les Japonais, avec plusieurs milliers de morts et de blessés. Le mouvement s'étendit aux Coréens résistants en Mandchourie, aux provinces maritimes de la Sibérie, aux États-Unis, en Europe et même au Japon. Après le Mouvement d'indépendance de mars 1919, des organisations officielles représentant les Coréens furent établies à Séoul, dans les provinces maritimes de la Sibérie et à Shanghai. Un gouvernement provisoire de Corée s'établit à Shanghai et fut le premier gouvernement républicain démocratique du pays ; il adopta une constitution moderne et un système politique qui sépara les trois branches de base du gouvernement (exécutif, législatif et judiciaire).

Les dirigeants du
gouvernement
provisoire.

Les dirigeants du gouvernement provisoire: Ils jouèrent un rôle central dans le Mouvement d'indépendance en avril 1919, lorsqu’un gouvernement provisoire fut créé à Shanghai, en Chine, et le pays libéré en août 1945.



Les Coréens de livrèrent également à des luttes armées contre les Japonais. Dans les années 1920, plus de trente unités de l'Armée d'indépendance coréenne s'engagea dans des activités de résistance en Mandchourie et dans les provinces maritimes de la Sibérie. En juin 1920, une unité de l'Armée de l'indépendance coréenne, dirigée par Hong Beom-do, porta un coup dévastateur aux troupes japonaises à Fengwutung, province du Jilin, en Chine. En octobre 1920, des volontaires coréens, dirigés par Kim Jwa-jin, remportèrent une grande victoire contre les troupes japonaises à Helongxian, en Mandchourie. Les Coréens y font référence sous le nom de bataille de Cheongsalli.

En 1940, le gouvernement provisoire de Corée (PGK) installa l'Armée de libération coréenne à Chungqing, intégrant de nombreux combattants bénévoles de l'indépendance dispersés en Mandchourie. Le PGK déclara la guerre au Japon et envoya des hommes au front en Inde et au Myanmar pour se battre aux côtés des forces alliées. Certains jeunes Coréens reçurent une formation spéciale d'une unité militaire spéciale des États-Unis afin de mieux les préparer dans l'attaque des forces japonaises en Corée. Le 15 août 1945, les Coréens finalement reçurent ce qu'ils avaient espéré depuis si longtemps : la libération du pays à la suite de la capitulation du Japon dans la guerre du Pacifique. Les troupes américaines et soviétiques furent déployées respectivement au sud et au nord du 38e parallèle, pour désarmer les troupes japonaises restées sur la péninsule coréenne.

Mots clefs

http://french.korea.net/AboutKorea/History/Independence-Movement

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous