gnb content footer

home

Sur la Corée

Société

Régime du travail et système de sécurité sociale

Régime du travail et système de sécurité sociale

Régime du travail et système de sécurité sociale

Système de sécurité sociale

La Corée du Sud pratique un régime de travail et un système de sécurité sociale conformes aux normes internationales. Les trois droits fondamentaux des travailleurs sont garantis. Les droits fondamentaux des agents publics en tant que travailleurs sont également garantis en dépit de quelques restrictions sur leur droit à l'action collective. Dans les années 1980, le pays a adopté le système de salaire minimum afin de renforcer les droits des travailleurs. Le pays a également promulgué l’Equal Employment Opportunity Act (Loi sur l'égalité des chances en matière d'emploi) et un système qui assiste les personnes handicapées.

0304yj-6.jpg

Pororo, la mascotte du pays pour les enfants, joue un rôle prépondérant dans le développement de l'industrie culturelle du pays en introduisant une variété de produits à l'aide des personnages et de programmes éducatifs animés.



Le pays pratique un système d'assurance sociale contre les imprévus relatifs aux catastrophes, à la maladie, au chômage et à la mort. Les travailleurs souscrivent une assurance contre les accidents du travail pour les accidents liés au travail, à la maladie ou la mort. La souscription à une assurance maladie est obligatoire pour tous. A partir de fin juin 2014, 50,14 millions de personnes (étrangers compris), c’est-à-dire 98,5% de la population totale, ont bénéficié des avantages du système d'assurance maladie du gouvernement. Le système d'assurance médicale du pays est estimé exemplaire par d'autres pays. Il procure des services médicaux de qualité et d'un niveau avancé à un coût raisonnable.
Les travailleurs souscrivent une assurance-emploi. Lorsqu'un travailleur souscripteur à cette assurance est licencié, il/elle a droit à la moitié de son salaire pendant une période donnée et à un reclassement professionnel. Les travailleurs souscrivent aussi à une pension retraite et au régime de pensions national. Tout le monde est tenu de souscrire aux quatre assurances sociales (l'assurance contre les accidents de travail, l'assurance maladie, l'assurance-emploi, et l'assurance pension).
Tout le monde est tenu de souscrire aux quatre assurances sociales (l'assurance contre les accidents de travail, l'assurance maladie, l'assurance-emploi, et l'assurance pension).
Quant au paiement des primes d'assurance, les employeurs et le gouvernement supportent une partie des frais. Les frais d'assurance se payent en fonction du revenu individuel. Cette politique assure la redistribution des revenus.
Le pays envisage de mettre en place un système de sécurité sociale qui soit opérationnel de la naissance à la mort. Une travailleuse enceinte a droit à 90 jours de congé maternité dont 60 payés. Elle a aussi droit à un congé temporaire d'une durée d'un an pour la garde de l'enfant. Elle reçoit, au cours de cette période, une partie de son salaire. En 2013, le gouvernement a également commencé à payer des allocations pour la garde d'enfants aux parents dont les enfants sont âgés de moins de 5 ans. Avec l'augmentation du nombre de personnes âgées, la protection sociale en faveur des personnes âgées est apparue comme une importante préoccupation sociale. Le pays a adopté une assurancemaladie à long terme pour

Les quatre assurances sociales.
Employés, employeurs et gouvernement partagent la charge de l’assurance pour les quatre assurances sociales.


Le statut de la femme coréenne

Le recueil Samguk yusa ou Memorabilia of the Three Kingdoms (collection de légendes, de contes populaires et de récits historiques relatifs à la période de règne des Trois Royaumes de Corée ainsi qu'à d'autres périodes et États ayant existé avant et après ladite période), compilé par le moine bouddhiste Iryeon en 1281, contient un mythe très intéressant portant sur la naissance de la toute première femme coréenne. Il s'y lit qu'un(e) ours(e) s'était transformé(e) en la première femme coréenne après avoir accompli une difficile épreuve proposée par un dieu. L'ours(e) a supporté de s'alimenter uniquement d'armoise et d'ail pendant vingt jours sans s'exposer à la lumière du soleil. Après la réussite de cette épreuve naquit une femme qui épousa finalement Hwanung, le fils du dieu. Elle donna naissance à un fils qui fut appelé Dangun, l'ancêtre du peuple coréen. Ce mythe fondateur de la Corée illustre les principaux traits de caractère de la femme coréenne que sont la patience et la ténacité.
Nombre de femmes ont joué un rôle majeur. Au premier siècle avant J.-C., une héroïne du nom de Soseono a joué un rôle clé dans le fondement des royaumes Goguryeo et Baekje. Au début du 7e siècle, la reine Seondeok de Silla a réalisé beaucoup d'exploits dont la stabilisation de la vie des gens ordinaires, le secours aux pauvres, et la construction de l'Observatoire Cheomseongdae ainsi que la quatre-vingt-dixième pagode du temple Hwangnyongsa. Au début du 10e siècle, la reine Sinhye, épouse du roi Taejo de Goryeo, s'est distinguée en aidant son époux à mettre en oeuvre d'importantes politiques nationales.
Sin Saimdang de Joseon, qui vécut au début du 16e siècle, est respectée en tant que modèle de mère sage et de femme exemplaire. Son portrait figure sur les billets de 50 000 wons. Quant à Yu Gwansun, morte à l'âge de 18 ans après avoir été torturée par la police japonaise suite à son arrestation pour participation au mouvement d'indépendance en mars 1919, elle est considérée comme l'une des patriotes sud-coréennes de premier rang. Les étrangers qui ont visité la Corée vers la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle ont écrit que les femmes coréennes jouissaient d'un statut social considérablement élevé par rapport à leurs homologues des pays voisins.
En 2001, la Corée du Sud est devenue le premier pays à créer le ministère de l'égalité des genres ; ce nom a été changé par la suite en ministère de l’égalité de genre et de la Famille. En 2013, Park Geunhye est devenue la première femme présidente de Corée du Sud en 65 ans d'histoire.

Mots clefs

http://french.korea.net/AboutKorea/Society/Labor-Social-Welfare-System

URL Copier

Service apparenté Division des contenus et de la communication internationale,  Contactez-nous